Sa première ascension est attribuée aux Allemands, Warner Karl, Hans Wimmer et Hans Richter en 1957.

Depuis le campement "enchanteur" que nous avons appelé Camp Cololo situé au bord de la Laguna Chonkormani, nous partons cette fois-ci à l’assaut du Huanacuni, plus au nord-ouest du camp. Il est aussi possible d’établir un Camp Haut sur un plateau situé à 5.020 mètres d’altitude non loin du massif glaciaire.

Depuis le Camp Cololo (4.680 m alt.), une longue marche d’approche, par un sentier de lamas, nous permet de rejoindre le bord du glacier situé à 5.185 m. La progression est très tranquille, puis plus raide (45º) pour atteindre les crêtes, situées à 5.500 mètres d’altitude, au lever du jour. Il est difficile de retenir nos larmes devant la beauté de cette arête surmontée de grosses meringues surplombant des parois abruptes et vertigineuses.

La progression jusqu’au Pic principal (5.795 m) n’est que bonheur et éblouissement.

Le sommet est dépourvu de neige et cet éperon rocheux ne laisse pas beaucoup de place aux andinistes courageux pour se poser et fêter leur victoire. De là haut, les crêtes se poursuivent vers le nord. La descente est impossible, ou du moins périlleuse par les parois dégringolant de l’arête. Nous devons revenir sur nos pas jusqu’à un col situé à 5.300 mètres. De là, nous pouvons choisir de revenir à notre campement enchanteur ou bien basculer dans la vallée suivante et camper au nord des crêtes du Huanacuni.

Ascension sans difficulté technique, assez engagée (AD, III)

Huanacuni (5.795 m) Dénivelés Temps de marche
Ascension A/R depuis le Camp Cololo +1295 m / -1295 m12 à 13 heures
Ascension A/R depuis le Camp Haut +960 m / -960 m8 à 9 heures