condoriri

Le massif du Condoriri est un jardin féerique où culminent une douzaine de sommets enneigés : la Tête du Condor (5.648 m) qui, avec ses deux sommets adjacents - l´Aile Droite (5.480 m) et l´Aile Gauche (5.560 m) - prend la forme d´un condor aux ailes repliées, les impressionnantes parois rocheuses du pic Wyoming (5.420 m), le magnifique pic élancé du Pequeño Alpamayo (5.370 m)…

Le massif du Condoriri se découvre en remontant vers le nord de la Cordillère Royale. Nous arrivons alors au niveau de la Laguna Chiarkhota, camp de base de ces sommets sympathiques, lieu de rencontre fort couru, donc, pour les lève-tôt qui s’en iront bien avant l’aube dans toutes les directions.  Là encore, quel choix ! Tout le monde trouvera chaussure et crampons à son pied.

Pour ceux qui recherchent une ascension sportive, aérienne et technique, la Tête du Condor (5.648 m), appelé Condoriri, sera leur nirvana andin !

Au programme, 150 mètres de couloir de glace incliné  à 60º, qui amène à l’arête sommitale….un régal.

Et pour les plus audacieux, l’Aile Gauche du Condoriri (5.560 m) est le défi parfait. Celle-ci, aussi appelée "Ventinani", a été gravie pour la première fois, en1979 par une cordée prestigieuse composée de Frederick Pimienta, Anselme Baud et Alain Mesili. Ce sommet est fascinant. Son impressionnante paroi verticale d’une hauteur de 300 mètres donne froid dans le dos aux non andinistes qui l’observent depuis le Pic Austria.

Le défi en vaut la chandelle: c’est une très belle course, aérienne et sportive, pour un maximum de sensation dans un décor unique!

Ascension technique et exigeante (D/III)

Condoriri (5.648 m)DénivelésTemps de marche
Jour 1 >Tuni > Laguna Chiarkhota+ 300 m / - 75 m3 heures
Jour 2 > Ascension+ 1000 m / - 1000 m10 à 12 heures
Jour 3 > Tuni > La Paz+ 75 m / - 300 m2 heures