Canyon, parc national Toro Toro en Bolivie

Le Parc National de Toro Toro se trouve au nord du département de Potosi, mais on y accède par la ville de Cochabamba (à 136 km). Il a une superficie de 16 570 hectares et a été créé en 1989 pour protéger le Paraba frente, un ara avec une tâche rouge sur le front.

Situé entre 1900 et 3600 mètres d’altitude, il présente des paysages très différents du reste de la Bolivie et constitue un lieu très intéressant pour son aspect géologique.

Paradis des amoureux de géologie, paléontologie et spéléologie, le Parc Toto Toro se situe dans une région montagneuse avec de profonds canyons, de grandes vallées et de splendides cascades. 

La formation de ce secteur remonte à l’époque préhistorique. Il y a 4 milles ans, un cataclysme a provoqué un bouleversement du terrain, soulevant les différentes couches sédimentaires et faisant émerger, sur les couches inférieures,  les empreintes bien conservées d’animaux préhistoriques, marins et terrestres. Ainsi, on relève de nombreuses traces de dinosaures (saurópodos, Ankilosaurios, Ceratopsidos, hadrosaurios, carnotauros, velociraptor). Les différentes strates sont bien visibles à différents endroits du Parc.

Son nom Toro Toro, vient de « thuru thuru », en quechua et signifie la boue, faisant référence à la terre dans laquelle les dinosaures ont laissé leurs empreintes.

La flore et la faune y sont très riches et variés. Trois cents vingt neuf espèces de fleurs y ont été enregistrées. Les plus représentatives  étant celles du bois de feuillus comme le quebracho blanc, le Soto et le pin de monte. Plus de 600 espèces de plantes ont été repertoriées. Sur les parties hautes, il y a de la queñua.Pour ce qui est de sa faune, 49  espèces sont enregistrées comme le cerf andin (taruca), le chat andin ou tiri, le puma, le Ara au front rouge (endémique) et le lorita tordo (endémique).

La population de cette zone, est d’origine Charcas et principalement de langue quechua.

Le Parc renferme des sites majestueux comme la Caverne de Humajalanta, la cité de Itas ou cité de Pierre, les peintures rupestres, le Vergel et le grand canyon, les empreintes de dinosaures...

On peut rejoindre en saison sèche Sucre par la piste (9 heures de route).