L’ “Orient Bolivien” représente un tiers du pays et s’étend à moins de 500 mètres d’altitude, s’étirant entre zones inondées, savanes et Amazonie, sous un climat chaud et humide, tropical à souhait, regorgeant de ressources naturelles, de cultures amérindiennes et coloniales, d’insectes, d’oiseaux, de mammifères terrestres et aquatiques, de fruits doux et de fleurs.

Une Bolivie, inattendue, méconnue, complémentaire de celle de l’Altiplano, une explosion de couleurs, de cultures et de biodiversité.

Santa Cruz, nouvelle capitale économique bolivienne, est une ville moderne, difficile à apprécier au premier coup d’œil, malgré la douceur de l’air, la chaleur de sa vie nocturne et la fraîcheur de ses piscines.

Elle sera un excellent point de départ pour le magnifique Parc Amboro et le village de Samaipata avec son imposante forteresse. A moins que ce ne soit pour partir sur les traces de la route de Che Guevarra en rejoignant la ville de Sucre.